POÉSIE : L'ESSENTIEL SUR LES RIMES

 

DÉFINITIONS

  • « Retour à la fin de deux ou de plusieurs vers, de la même consonance de la terminaison accentuée du mot final ».
  • - N.B. Ne pas confondre rythme et rime : cette dernière n'est qu'un des éléments qui concourent à la création du rythme.
    >>>> Lire la fiche sur les rythmes.

TYPES DE RIMES / CARACTÉRISTIQUES

  • Richesse des rimes.
  • - Rimes pauvres : la voyelle seule est semblable. Il ne s'agit que d'une simple assonance (ex. ami / pari).
    - Rimes suffisantes : la consonne précédant la voyelle accentuée est la même dans les deux mots (ex. bannir / finir).
    - Rimes riches ou très riches : présence de plusieurs syllabes identiques de son et d'articulation (trois sonorités ou plus : ex. vaillant / travaillant).
  • Pour valoriser la richesse des rimes, à partir du XVIIe siècle, certains choix sont proscrits.
  • - Les mots de même catégorie grammaticale (ex. calmement / lourdement).
    - Un mot simple avec un mot composé à partir de ce mot (ex. manteau / porte-manteau).
    - Les mots qui s'appellent trop instinctivement (ex. amours / toujours).
  • Cas particuliers.
  • - Rimes couronnées : répétition de la syllabe de la rime (ex. « Ma blanche colombelle / belle »).
    - Rimes enchaînées : elles reprennent la base du mot de rime au début du vers suivant (ex. « Dieu des amans, de mort me garde ; / Me gardant donne moy bon heur »).
    - Rimes batelées : la fin du vers rime avec la fin de l'hémistiche du vers suivant (ex. « Nymphes des bois, pour son nom sublimer / Et estimer, sur la mer sont allées »).
    - Rimes brisées : les vers rimes à la césure (ex. « Chacun doit regarder selon droit de nature / Son bien propre garder, ou trop se dénature »).
    - Rimes équivoquées : elles utilisent le jeu de mots (ex. « Et c'est à peine si l'allumette amorphe ose / même en rêvant éclairer cette métamorphose »).
    - Vers holorimes : toutes les sonorités sont reprises (ex. « Par le bois du Djin, où s'entasse de l'effroi / Parle, bois du gin ou cent tasses de lait froid »).
  • Nature des rimes.
  • - Rimes féminines : elles se terminent par une syllabe muettes (ex. tourelle / belle).
    - Rimes masculines : elles se terminent par une syllabe tonique (ex. fleur / labeur).
    - N.B. Cette distinction n'a donc rien à voir avec le genre grammatical des mots. Depuis le XVIIe siècle, la disposition des rimes se plie à la règle de l'alternance des rimes féminines et des rimes masculines.
  • Disposition des rimes.
  • - Rimes plates ou suivies : AA - BB.
    - Rimes embrassées : AB - BA.
    - Rimes croisées : AB - AB.
    - Le sonnet   régulier  correspond à l'un des deux schémas suivants :
        - abba      abba     ccd     eed     (sonnet italien ou marotique).
        - abba      abba     ccd     ede     (sonnet français).